frenchhope: métaphysique*

Les signets de cette page sont gérés par un administrateur.

26 signet(s) - Classer par : Date ↓ / Titre / Vote / - Signets des autres utilisateurs pour ce tag

  1. Explication newageuse mais peut-être que...
    https://www.youtube.com/watch?v=XwqFwpeBleM
    Vote 0
  2. -
    https://www.facebook.com/photo.php?fb...6560763&type=3&theater&_fb_noscript=1
    Vote 0
  3. -
    https://www.franceculture.fr/emission...rtie/le-gai-savoir-de-frederic-lenoir
    Vote 0
  4. Revenons maintenant à la métaphysique pour mieux décrire notre réalité en se débarrassant des cloisons de la rigueur scientifique :) et en abordant la question des dimensions de l'univers. Je vais parler ici de dimensions mathématiques ou degrés de liberté, à ne pas confondre avec un nombre de réalités (confusion malheureusement courante).

    Je m'achemine vers une théorie du tout à 12 dimensions avec univers conjugué, tel que je le décris dans "Le pic de l'esprit": 6 dimensions de matière et 6 de conscience ou encore d'espace et de temps, car l'espace et le temps sont intimement liés (égaux) à la conscience. J'anticipais déjà ces 12 dimensions dans "La physique de la conscience" avec un modèle à 4 étages x 3 centres.

    Dans cette théorie que je propose, notre univers conjugué comporterait, tout comme notre univers physique, 3 dimensions d'information-matière cristallisée et 3 dimensions d'information-conscience non cristallisée assurant sa flexibilité.

    Comment se fait-il donc que le modèle que je publie propose seulement 10 dimensions, tout comme la théorie du tout la plus en vogue actuellement, qui fascine beaucoup de grands physiciens et qui est fondée sur le modèle holographique issu de la conjecture de Maldacena ? Que voici très bien exposée par Jean-Pierre Luminet:
    https://blogs.futura-sciences.com/…/lunivers-holographique…/

    Pourquoi du coté physique aurait-on 10 dimensions et du coté métaphysique en aurait-on 12 ?

    Mais ce n'est pas tout: remarquez déjà que ce dernier modèle décompose l'univers en deux parties à 5 dimensions, la première partie étant notre espace-temps physique et la seconde la réalité à l'intérieur des trous noirs. En clair et pour converger avec mon modèle il ne s'agit pas à mon sens que de trous noirs mais surtout de l'autre versant de l'univers, comme le proposent les physiciens Gabriel Chardin et Jean-Pierre Petit.

    Notre espace-temps physique aurait donc 5 dimensions correspondant aux 4 habituelles (3 d'espace + 1 de temps) auxquelles il faut ajouter une dimension supplémentaire permettant de décrire l'électromagnétisme (dimension de Kaluza Klein).

    Notre espace-temps conjugué, qui recycle dans le passé la matière de notre réalité par l'intermédiaire des trous noirs (dont le big-bang lui-même) et qui nourrit notre réalité dans le futur de son antimatière par le biais des trous blancs (selon mon modèle ainsi que celui de l’œuf cosmique), possède également symétriquement 5 dimensions.

    La situation semble donc compliquée: on pourrait croire qu'il y a incompatibilité entre (1) le modèle mainstream à 2 x 5 dimensions, (2) mon modèle physique à 3 x 3 + 1 dimensions et (3) mon modèle métaphysique à 2 x 6 dimensions !

    En réalité, pas du tout, car il s'agit de différentes façons de considérer la même réalité, car en effet:

    - mon modèle oublie les dimensions supplémentaires de Kaluza Klein et si je les rajoute, ça fait bien 12 !

    - le modèle mainstream oublie de décrire la flexibilité de l'espace-temps, qui doit se traduire par l'ajout d'un temps réel pour chaque univers, ce qui nous amène là aussi à 12 !

    Je rappelle que le temps réel est le temps dans lequel nos lignes temporelles bougent (ou commutent) d'un seul bloc, alors que le temps ordinaire est un temps illusoire qui correspond à un déplacement sur notre ligne de temps.

    Regardez maintenant cette illustration de l’œuf cosmique (voir aussi mon post de septembre dernier à ce sujet). La coquille externe de l'oeuf représente notre univers conjugué alors que le serpent cosmique interne représente notre univers physique. Pour que l'ensemble puisse être dynamique ainsi que l'indique chaque figure il est absolument indispensable que les lignes temporelles de chaque versant puissent bouger, sinon il ne pourrait y avoir aucune croissance de l’œuf cosmique. Ce mouvement doit se traduire par un flux d'informations sans cesse renouvelé qui nous vient du futur et qui est recyclé dans le passé.

    Pour que cette dynamique ait lieu, il est donc indispensable de rajouter deux temps, un pour chaque versant.

    Si l'on rajoute effectivement 2 temps au modèle mainstream, alors on retombe sur 3 dimensions de temps + 3 dimensions d'espace + 6 dimension de... matière ! Car ce modèle mainstream inclut la théorie des cordes.

    En conclusion, notre réalité serait composée:

    - 3 dimension de temps
    - 3 dimensions d'espace
    - 6 dimensions de matière (2 x 3)

    CQFD :)

    PS: Les 3 temps sont ceux du moi, du soi et de l'esprit, là ou réside le libre arbitre de la conscience, c'est pourquoi il s'agit bien de dimensions (degrés de liberté)
    Aucun texte alternatif disponible.
    https://www.facebook.com/photo.php
    Vote 0
  5. -
    https://www.youtube.com/watch?v=MwKT9XqbCI8
    Vote 0

Haut de page

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 1 de 3 Marque-pages / Space Oasis: Tags: métaphysique

À propos - Propulsé par SemanticScuttle