frenchhope: service public* + politique* + économie*

Les signets de cette page sont gérés par un administrateur.

22 signet(s) - Classer par : Date ↓ / Titre / Vote / - Signets des autres utilisateurs pour ce tag

  1. -
    https://www.franceculture.fr/emission...rquoi-la-recherche-francaise-decroche
    Vote 0
  2. Comme il n’y a pas de prix au sens propre dans la santé, mais des tarifs fixés de façon administrative, et que la plupart des biens médicaux, les visites chez le médecin, les médicaments, sont quasi gratuits, la demande est inépuisable. La seule façon de contraindre la demande, c’est de rationner l’offre. Ce n’est pas véritablement un marché, contrairement aux autres secteurs de l’économie.

    C’est notamment pour cela qu’on ferme des lits d'hôpitaux. Dans un système gratuit, le rationnement est le seul moyen de faire des économies. C'est pour cela qu'on bloque chaque année la croissance des dépenses de santé, bien en dessous de la croissance spontanée, qui est de 4%, compte tenu de l'évolution technologique et du vieillissement. C’est pour cela aussi qu’on a le numerus clausus, c’est à dire un nombre limité de médecins admis chaque année. Ce qui explique les pénuries qu’on observe de plus en plus dans le système de soins français.

    En revanche, rien n'assure que ces comptes vont être redressés durablement ? À court terme, le système va être amputé de près de 3 milliards d’euros de recettes annuelles. À cause de l’exonération de CSG d’une frange supplémentaire de retraités, après le mouvement des "gilets jaunes". Et de l’exonération de charges sociales pour les heures supplémentaires, qui a été avancée par rapport à ce qui était prévu dans le budget. Il va falloir compenser tout cela.

    À plus long terme, c’est l'extraordinaire poussée démographique du vieillissement de la population qui va peser sur les comptes, de deux façons. D'abord sur la santé. En 2040, il y aura 11 millions de Français de plus de 75 ans, c’est plus de deux fois plus qu’aujourd’hui. Et c’est l’âge à partir duquel les dépenses de santé augmentent fortement, tout comme le risque de dépendance. Et sur les comptes de la branche retraite, aujourd’hui proche de l’équilibre. Le ratio cotisant-pensionné va encore se détériorer.
    https://www.rtl.fr/actu/conso/securit...4-du-jamais-vu-depuis-2001-7797233940
    Vote 0
  3. -
    https://laviedesidees.fr/Le-crepuscul...utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
    Vote 0
  4. Et que l'on arrête avec l'efficacité du secteur privé. Il y a beaucoup de postes inutiles dans le secteur privé, alors qu'un professeur, une infirmière et un éducateur occupent une fonction cruciale. L'efficacité des services publics pour ces missions essentielle est largement documentée. Des gens comme Bill Gates doivent payer leur juste part d'impôt, la philanthropie ne remplacera jamais les services publics.
    https://www.nouvelobs.com/economie/20...ez-pas-le-modele-social-francais.html
    Vote 0
  5. -
    https://www.franceculture.fr/emission...e-de-leco-du-vendredi-15-fevrier-2019
    Vote 0
  6. -
    http://huet.blog.lemonde.fr/2019/02/0...t-au-cnrs-de-choisir-ses-renoncements
    Vote 0
  7. -
    https://www.franceculture.fr/emission...ez-vous-leco-du-lundi-14-janvier-2019
    Vote 0
  8. "il n’y a aucune raison de normer le modèle social français par la moyenne des pays voisins"
    https://www.alternatives-economiques....pedagogie-depenses-publiques/00087909
    Vote 0

Haut de page

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 1 de 3 Marque-pages / Space Oasis: Tags: service public + politique + économie

À propos - Propulsé par SemanticScuttle