frenchhope: sommeil*

Les signets de cette page sont gérés par un administrateur.

292 signet(s) - Classer par : Date ↓ / Titre / Vote / - Signets des autres utilisateurs pour ce tag

  1. -
    https://dailygeekshow.com/siestes-red...on-risques-maladies-cardiovasculaires
    Vote 0
  2. -
    https://www.santenatureinnovation.com/optimistes-dorment-mieux
    Tags: , , par frenchhope (2019-09-09)
    Vote 0
  3. -
    https://www.santenatureinnovation.com/sommeil-cafe-cigarette
    Tags: , , , , par frenchhope (2019-09-09)
    Vote 0
  4. -
    https://www.futura-sciences.com/sante...upconnees-nous-empechent-dormir-12214
    Tags: , par frenchhope (2019-09-08)
    Vote 0
  5. -
    https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/neu...-bien-tout-ira-mieux-demain-17776.php
    Vote 0
  6. -
    https://www.ma-grande-taille.com/soci...uette-meme-quand-il-fait-chaud-252365
    Tags: , , par frenchhope (2019-08-17)
    Vote 0
  7. -
    http://www.doctissimo.fr/psychologie/...-peut-reduire-le-syndrome-metabolique
    Vote 0
  8. -
    https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/san...e-coucher-tot-cest-possible-17325.php
    Tags: , , par frenchhope (2019-07-31)
    Vote 0
  9. -
    https://www.lci.fr/bien-etre/observer...eliorerait-votre-sommeil-2127978.html
    Tags: , , , par frenchhope (2019-07-27)
    Vote 0
  10. "Ce lien entre agressivité et canicule tient probablement à la qualité du sommeil. “Quand les températures ne baissent pas la nuit - ce qui est caractéristique d’une canicule - on dort moins et moins bien, ce qui augmente l’irritabilité”, résume Guillaume Fond. Un autre facteur aggravant pourrait être biologique : “la chaleur augmente le niveau de cortisone - une hormone favorisant le stress - secrété par le corps”, note Harriet Ingle, chercheuse en psychologie climatique au Centre de justice climatique de la Glasgow Caledonian University, contactée par France 24."

    "Pourtant, tous les experts contactés soupçonnent qu’il y a encore beaucoup à découvrir. En favorisant la pollution atmosphérique, les canicules pourraient, notamment, avoir un effet indirect sur la santé mentale, par exemple. Une étude britannique, publiée en février 2019, avait conclu que les jeunes enfants étaient “trois à quatre fois plus susceptibles de développer une dépression à 18 ans s’ils étaient exposés à des niveaux de pollution élevée”. L’exposition aux particules ultrafines accroît le risque d’inflammation notamment du cerveau et “ces inflammations sont connues pour favoriser le développement de symptômes de la dépression”, notent les auteurs de l’étude."
    https://www.france24.com/fr/20190725-...nte-mentale-psychologie-chaleur-effet
    Vote 0

Haut de page

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 1 de 30 Marque-pages / Space Oasis: Tags: sommeil

À propos - Propulsé par SemanticScuttle