Tags: entreprise*

1761 signet(s) - Classer par : Date ↓ / Titre / Vote /

  1. -
    https://theconversation.com/une-carri...stion-de-perception-avant-tout-119433
    Vote 0
  2. -
    https://www.zdnet.fr/actualites/aucun...-developpeurs-39886989.htm#xtor=RSS-1
    Vote 0
  3. “En tant que nomade numérique, vous allez rencontrer des gens pendant les un, trois, six ou neuf mois que vous passerez dans un endroit. Mais fonder des amitiés solides prend du temps.”

    “En l’espace de six mois, je m’y suis peu à peu construit un cercle social. Les espaces de coworking, c’est l’idéal pour rencontrer du monde. Mais au début, il faut savoir que l’on va être un peu seul”, raconte Benjamin Spring.
    https://www.courrierinternational.com...tm_source=Facebook&Echobox=1562330765
    Vote 0
  4. -
    https://korii.slate.fr/et-caetera/ent...utm_source=Twitter#Echobox=1562235408
    Tags: , , par frenchhope (2019-07-06)
    Vote 0
  5. -
    https://www.slate.fr/story/179187/dir...tilisation-moitie-cerveau-performance
    Vote 0
  6. -
    https://www.lemagit.fr/actualites/252...mais-se-soucient-de-leur-souverainete
    Vote 0
  7. En gros, de la même façon qu’au XVIIIe siècle des gens on réussi à penser une société sans roi, sans aristocratie... aujourd’hui certains réussissent à l’imaginer sans management hiérarchique. Car la bonne vieille pyramide fonctionne bien dans une complexité maîtrisable. Mais dès que l’on rentre dans les systèmes complexes, les chefs ne sont plus capables d’ingérer la somme des sujets à traiter et la hiérarchie devient un frein."

    nous passions des mois à absorber de l’information pour présenter une synthèse en une heure devant le comité de direction du client. Qui lui-même, devait à son tour ingurgiter des problématiques complexes toute la journée. Cela finissait par rendre les dirigeants inaptes à faire des choix systématiquement pertinents. Or quand on regarde tous les systèmes complexes du monde - le cerveau, la forêt, etc. - aucun ne fonctionne de façon hiérarchique, mais au contraire par le biais d’une intelligence ou d’une autorité distribuée. Et parmi les douze entreprises étudiées, les patrons utilisent tous la mêême métaphore : “nous sommes un organisme vivant”.

    J’imagine parfois un jeune créatif dans une boite de pub, qui réunit tous ses collègues pour leur dire « je me pose des questions fondamentales sur ce que l’on est en train de faire. On crée de faux rêves, pour vendre des produits dont on n’a pas besoin, et on rend malheureux tous ceux qui n’ont pas accès à ce rêve... ». Cette personne-là aurait du courage, elle dirait haut et fort ce que tout le monde dans l’entreprise aurait au moins déjà pensé une fois. Mais elle mettrait probablement un coup de frein à sa carrière. Personnellement, au cours de ma carrière, il y a bien des fois où j’aurais dû exprimer certaines choses si je m’étais écouté. Peu à peu, on met un couvercle là-dessus et à la fin, il ne reste que notre ego.

    En entreprise, nous nous donnons tous l’air plus masculin que nous ne le sommes en vérité. Prenez l’exemple d’un médecin qui dégage l’image qu’il sait tout parce que c’est ce qu’on attend de lui, alors qu’à l’intérieur, il est sans cesse rongé de doutes, mais derrière un masque. En fait, nous avons tous un côté rationnel et un coté intuitif. Mais l’émotionnel, le spirituel sont des choses que l’on ne montre pas. Toute une partie de ce qui fait l’essentiel de qui nous sommes ne s’exprime pas.

    Quand il y a de la bienveillance, de l’écoute active, de la communication non-violente, les gens se sentent mieux."
    https://www.ouishare.net/article/vers...tre-avec-frederic-laloux?locale=en_us
    Vote 0
  8. -
    https://invidio.us/watch?v=_FyfTx4ZHm...ocal=true&autoplay=0&subtitles=%2C%2C
    Vote 0
  9. > Les pratiques de AWS, Google, Microsoft, Oracle, SAP et Salesforce sont plus particulièrement étudiées par les groupes de travail du réseau.

    > – Des comportements de « chasseur de prime », favorisés par un modèle de rémunération qui valorise le « vendre plus » au détriment du conseil et de la valeur ajoutée pour le client.

    – l’effet cliquet qui permet aux éditeurs de logiciels et fournisseurs de services numériques de s’assurer de la hausse des dépenses des clients. « Le manque de clarté de certaines clauses contractuelles et de certaines métriques, interprétées à l’avantage des fournisseurs, contribuent à accentuer cet effet cliquet », a souligné l’organisation.

    > « Le modèle économique du contrat de support (recalculé, en cas de baisse du nombre de licences, pour rester à coût constant), les bouquets d’offres, l’application de majorations en cas de réduction du volume de souscription ou de licences… ne sont que quelques exemples de ces pratiques tarifaires contestées par les clients », a insisté le Cigref.

    > – la pratique qui consiste à approcher directement les directions métiers et à contourner les équipes de la direction des systèmes d’information (DSI). Malgré le pilotage de la relation client/fournisseur pratiqué dans les grands groupes.

    > Ce contournement « a plusieurs conséquences : le développement du shadow IT, une complexification de l’urbanisme et des architectures IT, ainsi qu’une inflation des budgets IT. Cette pratique représente par ailleurs un risque pour l’intégrité des systèmes, dont la DSI est garante. »

    > Le Cigref, lui-même, à travers le groupe de travail « l’open-source, alternative aux grands fournisseurs » tente de répondre aux demandes de membres à la recherche d’alternatives aux solutions telles que Oracle JDK, Microsoft Office 365 et Google Suite.

    > Enfin, l’organisation observe chez les entreprises membres une recrudescence des politiques de développements internes. C’est la « 3ème voie » qui elle aussi s’appuie largement sur les développeurs et les pratiques DevOps.
    https://www.silicon.fr/relations-four...on&utm_campaign=SNAP%2Bfrom%2BSilicon
    Tags: , , , , , par frenchhope (2019-07-03)
    Vote 0

Haut de page

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 2 de 177 Marque-pages / Space Oasis: tagged with "entreprise"

À propos - Propulsé par SemanticScuttle