anciennement SPACE OASIS

UK/Happy hardcore : sélection janvier 2019

Accélérer la lecture d'un podcast ou d'une émission de radio sur le web

Illustration

Contrairement à Youtube - par exemple - toutes les plateformes et sites ne permettent pas d'augmenter la vitesse de lecture des vidéos ou émissions de radio qu'ils proposent. Je propose donc une commande bash simple sous GNU/Linux pour palier à ce manque en utilisant seulement 2 outils supplémentaires (s'ils ne sont pas déjà installés pour vous, ce qui serait dommage compte tenu de tout ce qu'ils permettent de faire) à savoir youtube-dl et le mieux connu VLC

Installation des prérequis

pour les systèmes à base de Fedora (RedHat, CentOS, etc.)

sudo dnf install youtube-dl vlc

pour les systèmes à base de Debian (Ubuntu, etc.)

sudo apt install youtube-dl vlc

Configuration de la commande

Modifier le fichier ~/.bashrc

nano ~/.bashrc

En lui ajoutant les lignes

function lireplusvite { youtube-dl -o - "$2" | vlc --rate "$1" - ; }
export -f lireplusvite

Utilisation de la commande

lireplusvite <vitesse> <URL>

Exemple :

lireplusvite 1.5 http://l.url.de.la.page

REMARQUES / Vox Machines (1/2) : « Si les assistants vocaux sont la solution, quel est le problème ? » | InternetActu.net

...« L’homme délègue des principes répétitifs de la machine. Les interfaces « naturelles » délèguent l’apprentissage de l’usage à la machine : on leur délègue la répétition qui nous permet d’apprendre. »...

Aussi dans certaines situations je pense qu'on il est moins aisé d'écrire, la parole devient alors une meilleure interface. Mais à quel prix ! Il est largement préférable de prendre le temps de réapprendre à se servir d'une machine ! (recapacitation).

La conclusion est juste aussi :

...Pour Nicolas Santolaria, Siri nous fait la promesse de nous débarrasser du superflu pour en revenir à l’essentiel… Mais c’est toujours ce fantasme de La vie intense dont parlait le philosophe Tristan Garcia. Dans Comment j’ai sous-traité ma vie, Nicolas Santolaria a prolongé le fantasme de déléguer sa vie que propose Siri, en faisant l’expérience des innombrables dispositifs de sous-traitance qui nous sont accessibles via les services en ligne. Que ce soit pour préparer un repas, un voyage ou draguer… force est de constater que déléguer est fastidieux ! « On est sans cesse en train de surveiller ses sous-traitants ! » Au final, pourquoi la vie devrait-elle devenir aussi performative ? Cette course à l’efficacité oublie et les relations et l’interaction. « Ces dispositifs, en fait, ne captent pas seulement notre attention, mais aussi l’énergie sociale, qu’ils aspirent de manière vampirique »… Comme si l’optimisation se faisait pour elle-même, en roue libre !

Pour ma part je pondèrerais en précisant que c'est peut être une question de tempérance/sobriété et de bon sens. Pourquoi ne pas s'en servir seulement lorsqu'on en a absolument besoin (pas de clavier, besoin d'aller vite, etc.) et dans un contexte qui ne présente pas de risques ? (IA locale). Or je ne vois pas comment on pourrait faire l'économie d'apprendre ces choses là. Réapprendre l'effort... l'effort utile.

Source / article

Pages

Subscribe to ESPITALLIER.NET RSS